Kodak : les détails de la restructuration (2/2)

Les étapes d’une reconstruction de la rentabilité et des activités du groupe

Depuis déjà plusieurs mois, le groupe se projette dans l’avenir et envisage de tourner la page en s’orientant vers des activités de solutions d’impression commerciale, d’emballage et fonctionnelle, ainsi que de services aux entreprises, tout en exploitant son expérience dans l’imagerie numérique.

La vente de ses autres activités (imagerie personnalisée et imagerie de documents) est donc d’ores et déjà prévue. En parallèle, réduction des coûts et recherche de rentabilité constituent l’armature des nouveaux projets de l’entreprise.

La levée de fonds, si elle a lieu, lui permettra de tirer parti de l'avantage concurrentiel que constitue sa maîtrise de la science des matériaux et des technologies d'application, sans oublier l’imagerie numérique.

Il faut cependant, pour que cela se concrétise, que les 1100 brevets mis aux enchères soient vendus par le groupe, ce qui fait actuellement l’objet de négociations avec Microsoft et Apple. Kodak « en ressortira transformé » d’après son P-DG Antonio Perez.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...