La qualité dans l’imprimerie : petit lexique des termes à connaître (2/2)

Les termes essentiels, de la qualité au développement durable

Qualité

Ensemble des caractéristiques d’une entité qui lui confèrent l’aptitude à satisfaire des besoins exprimés et implicites.

Autrement dit, non seulement les besoins exprimés par le client lorsqu’il demande un produit ou un service, mais aussi ceux maîtrisés par le professionnel. Ainsi il ne vient pas à l’idée d’un client qui achète une lampe de demander qu’elle comprenne un raccordement au courant électrique, le fil lui est fourni avec la lampe.


Assurance de la qualité

Ensemble des activités préétablies et systématiques mises en œuvre (…) pour donner la confiance appropriée en ce qu’une entité satisfera aux exigences pour la qualité.

Système de management

La mise en œuvre de la qualité se fait au travers du système de management de l’entreprise, qui peut également comprendre la mise en place d’un système de management environnemental et/ d’un système de management de l’hygiène et de la sécurité. On parle alors de système de management intégré, qui permet de gérer au travers des mêmes trames de procédures plusieurs référentiels.

L’intérêt est de simplifier, d’utiliser ce qui a été fait sans tout réinventer à chaque fois, et surtout de progresser au rythme des besoins de l’entreprise et de ses clients.

 

Développement durable 

Notion dérivée de la définition de Gro Harlem Bruntland (répondre « aux besoins des générations du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs ») et qui comprend 3 volets :

  • économique (qui répond aux exigences de rentabilité comme celles de la norme ISO 9001 par exemple) ;
  • environnemental (qui répond aux exigences de respect de l’environnement comme celles de la norme ISO 14001 par exemple) ;
  • social (qui répond par exemple aux exigences du référentiel OHSAS 18001).

La démarche vers le développement durable est la recherche d’un équilibre entre ces trois volets.

En dehors de ces aspects généraux, il existe des référentiels adaptés à certains secteurs, comme les certifications FSC PEFC ou les normes ISO spécifiques. Le choix de se conformer ou non à un référentiel appartient à l’entreprise, sachant que certains donneurs d’ordre exigent souvent de leurs fournisseurs au moins une certification.

=> retour à la première partie de notre article (1/2)

Pour des exemples concrets dans l’imprimerie :

=> voir notre article sur l'imprimerie Adlis

=> voir notre article sur l’Imprimerie Rochelaise

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...