Pas de pitié pour Sud Ouest

Rude passage pour le quotidien qui doit se restructurer, avec à la clé 180 suppressions d’emploi et un redéploiement vers le numérique.

La presse vit des temps difficiles… et ce n’est pas juste une affaire de conjoncture. Le quotidien Sud Ouest, qui a annoncé il y a peu de temps la suppression de 180 emplois sur un effectif de plus d’un millier de personnes, dont 59 au pré-presse et 64 à l’impression, en sait quelque chose. D’après la direction du journal, il faut économiser environ 12 millions d’euros sur les coûts fixes du journal.

La réorganisation en cours tend vers une double parution du journal, avec une version numérique plus orientée « grand public », et une version papier disponible le matin en kiosque, plus académique.

Par ailleurs, des rapprochements avec d’autres titres ne sont pas à exclure dans le contexte très difficile que vit actuellement la presse en général.

C’est donc déjà un choc pour les salariés du journal, ce qui a déjà entrainé un mouvement de grève. Et en ces temps de féroce concurrence, gare à ceux qui restent sur le côté ! les critiques pleuvent sur le quotidien, entre autres celles d’Alain Juppé, maire de Bordeaux, sur son blog suite à deux articles peu élogieux de Sud Ouest sur la municipalité.

 

 

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...