Presse numérique payante : un révélateur du malaise de la presse papier

Pour le quotidien canadien The Globe and Mail, la version numérique est devenue payante le 22 octobre dernier.

Le quotidien canadien d’informations est devenu payant en octobre dernier : au-delà de 10 articles, ses lecteurs sur le Web qui ne sont pas abonnés à la version papier devront prendre un abonnement en ligne. 

The Globe and Mail est né en 1936 de l’union de deux quotidiens : The Globe (fondé en 1844)  et The Mail and Empire (The Mail a été fondé en 1872 et a absorbé The Empire en 1895).

C’est le quotidien le plus lu au Canada. Mais comme ses homologues américains (The New York Times, The International Herald Tribune) et français (Libération, Le Monde), il décide de faire payer les lectures numériques à ses lecteurs non abonnés, ce qui peut sembler logique. 

Le directeur du Globe and Mail, Philippe Crawley, a également demandé à ses salariés de prendre leurs congés d’été sans solde cette année.

D’autres journaux sont carrément passés au tout-numérique, comme Newsweek (voir notre article sur GraphiLine) ou France-Soir en France.

Les titres de la presse papier sont contraints de trouver des recettes supplémentaires notamment en raison de la baisse des rentrées d’argent liées à la publicité sur les éditions papier.

 
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...