Le papier, un support à réinventer (2/3)

Les dinosaures, c’est nous. Nos enfants surfent sur les évolutions technologiques comme des poissons dans l’eau et nous n’avons plus qu’à suivre : avis aux professionnels de l’écrit !

Notre génération constate les changements et tente tant bien que mal de s’y adapter : il faut se familiariser avec les nouvelles versions des logiciels, savoir naviguer sur le Web d’un ordinateur, d’un téléphone, d’une tablette…

Pour nos enfants, la question n’est pas là. Il font partie intégrante de ce monde en perpétuel changement et s’adaptent sans même y penser. Et les éditeurs tiennent compte des nouvelles formes de pensée et d’apprentissage. C’est ainsi qu’on a vu apparaître de plus en plus souvent des CD d’accompagnement des livres scolaires, et aussi des outils de révisions intégrés dans la couverture des livres et permettant une vision plus globale et simultanée de deux ou plusieurs supports à la fois, comme sur Internet.

Les éditeurs de livres numériques et les fournisseurs d’information en ligne de manière générale ont de belles années devant eux. Quid alors du papier, deviendra-t-il inutile ?

Le quotidien vécu dans les entreprises et dans la vie civile démontre le contraire : on a toujours besoin d’un support papier pour concrétiser une transaction, vanter les mérites d’une solution, faire passer un message…

Mais le support, de plus en plus, se doit d’être inventif, renouvelé...et de bonne qualité. Aux auteurs, éditeurs, publicitaires et imprimeurs de s’adapter !

=> troisième partie de l'article (3/3)

=> retour à la première partie (1/3)

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...