En français, les majuscules sont à consommer avec modération

Point trop n’en faut ou du bon usage des majuscules.

Les majuscules, ce sont ces belles boucles que nous nous sommes empressés d’oublier sitôt entrés en sixième : l’écriture des majuscules en cursive diffère en effet sensiblement de celle des caractères imprimés, or nous en sommes tous à écrire nos majuscules en script…

Au collège nous apprenons en général que l’usage des majuscules diffère selon la langue : ainsi en allemand tous les noms communs s’écrivent en majuscules, on écrit un bateau anglais mais an English boat

Et lorsque nous arrivons dans la vie professionnelle, en général les collègues et clients que nous découvrons considèrent qu’on leur fait une injure personnelle si l’on n’écrit pas leur nom tout en majuscules, leur titre devant impérativement commencer par une majuscule, sans oublier chaque mot de ce même titre. Si, d’aventure, vous écrivez ensuite la date en minuscules, on vous renvoie définitivement à la photocopieuse. 

Or cette accumulation de majuscules nuit à l’esthétique d’une mise en page et à la clarté du texte, et ne correspond absolument pas aux règles typographiques en vigueur en France. 

Les majuscules ou grandes capitales pour les typographes ne sont en effet requises que pour les noms propres (ou assimilés) et les débuts de phrases, ainsi que certains titres (mais pas tous, pas pour tous les mots, et pas dans tous les cas… !) et dans des cas très particuliers. Quant aux mois, jours de la semaine, et noms et adjectifs désignant la langue (un monsieur anglais, l’anglais, le latin), les écrire en majuscules est une hérésie, même si votre patron vous l’ordonne !

En revanche, vous mettrez une majuscule au nom désignant le pays ou l'origine (un Français, un Latin, le Royaume-Uni…). 

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...