L’impression 3D sur la Lune pour une industrie spatiale éco-responsable

Les techniques d’impression en trois dimensions ne sont pas seulement anecdotiques, elles pourraient avoir des applications insoupçonnées.

Le SAV dans l’espace pose un problème de distance puisque pour apporter les pièces détachées ou le matériel nécessaire lors d’une panne ou pour un entretien, il faut…une fusée. Les recherches effectuées à l’Ecole d’Ingénierie de Mécanique et des Matériaux de Washington avec la NASA visent à fabriquer sur place des matériaux, pour en éviter le transport.

Des tests ont donc été effectués avec de la roche « imitation lunaire ». Conception assistée par ordinateur, puis chauffage du matériel avec une impression par couches successives ont permis d’obtenir quelques exemples de réalisations.

But de l’opération : démontrer qu’il est possible de réaliser, au moyen de techniques d’impression en 3D, des matériaux avec de la roche lunaire, ce qui permettrait de réaliser certaines choses sur la Lune en cas de besoin. 

Les pièces obtenues sont rudimentaires et semblent peu adaptables comme pièces ou matériels, mais pour améliorer les résultats, les chercheurs ont envisagé de mélanger la matière de base (roche lunaire) avec des additifs pour la rendre plus adaptée aux objets à fabriquer.

Ce travail a donné lieu à un article dans le Rapid Prototyping Journal.  Cette solution qui en est pour l’instant à ses balbutiements pourrait-elle constituer un premier pas vers une démarche de développement durable pour l’industrie spatiale ?

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...