Kodak se verrait proposer 500 millions de dollars pour ses brevets, par Apple et Google

L’ex-géant de la photographie détient des brevets dont Google et Apple ne peuvent pas se passer sous peine de se mettre en infraction, ce qui pourrait bien aboutir pour Kodak à un financement de son redémarrage. C’est tout le malheur qu’on lui souhaite.

Le rachat par Apple et Google des brevets de Kodak pourrait lui ouvrir la voie pour des perspectives de restructuration de ses activités.

La vente de ses brevets est en effet une condition pour que l’accord de financement avec ses créanciers s’applique. 

S’agit-il de tous ses brevets ou d’une partie seulement, dans le secteur de l’imagerie numérique ? en tous cas pour l’instant il n’ya a pas de confirmation ni de démenti de la part des intéressés.

L’offre conjointe serait supérieure à 500 millions de dollars, le minimum prévu pour que Kodak puisse sortir du statut que lui confère le chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites. 

Pour Kodak, cela représente une occasion de voir se concrétiser les financements prévus sous condition et de redémarrer sous de meilleurs auspices, et pour les acheteurs, c’est un moyen de développer en toute légalité certaines technologies dans l’imagerie numérique. 

Voir aussi dans Graphiline Kodak : levée de fonds en vue pour de nouvelles perspectives

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...