L’apostrophe, un signe incontournable en français

La littérature sur le sujet est abondante et c’est un mot qui est volontiers utilisé pour nommer un rendez-vous culturel. Mais l’apostrophe est avant tout un signe caractéristique de notre langue.

Le mot apostrophe vient du grec ποστροφή, combinaison des termes πο (éloigner) et στροφή (strophe ou ruse). Il signifie en français une interpellation pas toujours gentille, en tout cas directe. 

L’apostrophe est un signe qui en français marque l’élision, au moins depuis le XVIe siècle. En allemand et en anglais, elle est la caractéristique du génitif, en espagnol elle n’existe pas. En anglais elle est aussi une marque d’élision dans un langage qui traditionnellement est parlé : it’s pour it is

On retiendra de là que ce signe représente à la fois le lien (entre deux mots) et l’abréviation (il s’agit de mettre en accord l’écrit avec une prononciation qui élude une syllabe). En anglais cette abréviation est une transcription du langage parlé, en français elle est obligatoire et correspond à la bonne orthographe à l’écrit. 

Et dans d’autres langues ce signe a encore bien d’autres significations…sans compter ses nouvelles applications, en informatique notamment, ou en mathématiques et physique.

Signe courbe placé en hauteur, l’apostrophe a parfois été écrite avec un trait droit.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...