Interview - la mission du graphiste est de faire en sorte que le travail soit une réussite (1/2)

Une demande de création graphique est toujours quelque chose de très spécifique : l’attente réelle du client dépend de ses goûts mais aussi de son secteur d’activité, de ses impératifs commerciaux…

Cécile Touati, graphiste depuis 23 ans dans l’Essonne (Déca Noisette), en est convaincue : pour qu’un client soit satisfait d’une création graphique, il faut que cette création lui corresponde.

Comment parvient-on à une réalisation qui convienne à ce besoin spécifique du client ?

Cécile Touati, graphiste - Le premier souci du graphiste est de faire quelque chose qui convienne esthétiquement. Ensuite, il y a bien sûr des impératifs commerciaux, pour lesquels il revient au client de donner les contraintes.

Ensuite c’est au graphiste de faire en sorte que le travail soit réussi. Et un travail « réussi », cela ne veut pas forcément dire seulement beau, cela veut dire qui correspond aux besoins du client.

Car au final c’est le client qui va vivre avec la création : Il faut que le client soit à l’aise avec ce qui est mis en place.

Et c’est toujours le cas ?

CTC’est le but du jeu : il faut apporter ce qui est essentiel, ce pour quoi le travail a été demandé, sans trahir les attentes du client au niveau visuel. Parfois il faut un peu retravailler le projet, il arrive aussi que le client fasse évoluer sa demande car c’est une chose d’imaginer un message graphique ; le travail imprimé soulève parfois d’autres questions chez le client. 

Il est en tout cas très important de toujours préserver une grande franchise dans le dialogue, tout en essayant d’être la plus souple possible pour répondre aux impératifs du client.

=> suite de l’entretien (2/2)

 

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...