L’imprimerie IGPM (42) est en liquidation judiciaire

IGPM a trente ans et figurait parmi les gros imprimeurs de Saint-Etienne…et pourtant il lui faut mettre la clé sous la porte, avec ses 70 salariés.

L’activité se terminera le 31 décembre, une fois les dernières commandes honorées.

Parmi les principaux clients de l’imprimeur figurait la presse, notamment le journal 20 minutes dont l’imprimeur avait perdu la clientèle l’année dernière. 

Or nous vivons des jours dans lesquels il ne fait pas bon perdre un client, ni avoir besoin de liquidités. Méfiance à tous les étages, absence de prise de risques des acteurs, et surtout mutation profonde et très rapide d’un secteur en pleine crise : les déboires de la presse rejaillissent immanquablement sur ses fournisseurs, et en l’occurrence ici l’imprimeur et ses salariés en ont fait les frais. 

Pourtant l’entreprise, créée en 1982, était certifiée FSC, PEFC et ISO 14001, avait la marque Imprim’Vert depuis 2004, investissait régulièrement pour renouveler son parc machines, et restait à la pointe de la modernité dans sa démarche de développement durable. 

Mais séduire ne suffit plus, il faut aussi des clients fidèles et un bon soutien bancaire, qui actuellement est suspendu au moindre soubresaut de la conjoncture. 

Exit donc IGPM, ce qui est une surprise localement, même si l’entreprise était en redressement judiciaire depuis juillet dernier. 

Plus d'articles sur les chaînes :

Loire
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

Actualités de l'entreprise