Quasi-nationalisation temporaire d’une usine de papier dans l’Eure

Le papetier finlandais M-Réal, devenu Metsä Board, a fermé l’usine d’Alizay dans l’Eure, mais le Département prend temporairement la relève.

Le Conseil Général de l’Eure a repris temporairement la papeterie M-Réal, le temps que sa reprise s’organise. 

Selon le papetier qui s’appelait encore M-Réal, « un projet de réindustrialisation volontaire » devait être mise en œuvre à Alizay (27). C’est a priori ce qui va se passer :   une société thaïlandaise devrait reprendre l’activité liée au papier, et le reste de l’activité de l’ex-M-Réal devrait être repris par Neoen (production d’énergie) et l’Etablissement public foncier de Normandie.

L’entreprise fabriquait depuis 1954 des ramettes de papier. Mais le groupe finlandais se restructure depuis 2006, et se recentre sur le carton. Il a changé de nom et s’appelle désormais Metsä Board.

Depuis trois ans, des négociations avaient lieu quant au sort des 330 salariés du site français, dont l’activité s’est arrêtée en juin dernier.

Depuis mars 2012, les délégués syndicaux sont mobilisés pour que l’activité se poursuive, et les choses devraient se préciser mi-janvier.

En attendant, trente salariés entretiennent les installations pour préserver l’avenir, suite à un accord passé entre l’intersyndicale et le propriétaire des lieux, le finlandais Metsä Board.

Plus d'articles sur les chaînes :

Eure
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...