Les nouveautés salariales de 2013

Ce qui change au 1er janvier 2013 en termes de rémunération, charges sociales et imposition.

Toute petite hausse du SMIC tout d’abord, avec une augmentation de 0,3 % au 1er janvier (mais il avait été revalorisé de 2 % en juillet 2012). Le SMIC passe ainsi à 1 430,22 euros brut pour 35 heures par mois. Le SMIC (salaire minimum interprofessionnel de croissance) correspond au montant minimum en-dessous duquel un salarié de plus de 18 ans ne doit pas être payé. 

Parallèlement, le plafond mensuel de la Sécurité Sociale passe au 1er janvier 2013 de 3 031 à 3 086 euros, soit une hausse d’environ 1,8 %.

Pour rappel, les heures supplémentaires effectuées depuis le 1er août 2012 ne bénéficieront plus de déduction d’impôt.

Et, dernière nouveauté pour 2013, la déduction des frais professionnels (abattement forfaitaire de 10 %) est limitée à 12 000 euros (contre 14 157 euros en 2012, soit une baisse de 15 %), et celle calculée aux frais réels n’est pas revalorisée pour ce qui concerne le barème de frais kilométriques, de plus ce barème est limité aux véhicules jusqu’à 6 CV fiscaux, au-delà il reste bloqué, un véhicule de 7CV se verra donc appliquer le même barème que celui de 6 CV. 

Des recettes supplémentaires sous forme d’impôts directs sont espérées de ces mesures, si elles n’entraînent pas une baisse de l’activité. 

Salariés et employeurs, à vos calculettes !

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...