Sombres prédictions pour la presse papier

La presse papier n'aurait plus que quatre ans à vivre ? Les fermetures se multiplient mais le papier est toujours d’actualité.

C’est fini pour Newsweek version papier,  mais les fermetures sont des deux côtés de l’Atlantique : cette année c’est au tour du quotidien Basler Zeitung d’annoncer la fermeture de son imprimerie, après arrêt programmé de son numéro du dimanche. A la place de ce numéro, les abonnés recevront la SonntagsZeitung (éditée par Tamedia). Dans quelques semaines le quotidien bâlois sera imprimé à Zurich, ce qui implique le licenciement de 74 personnes.

En cause, une baisse conséquente des ventes, presque de moitié depuis 2007 (de 300 millions à 160 millions d’exemplaires).

Syndicom (syndicat suisse des médias) demande plus de temps (la fermeture est programmée pour fin mars) pour laisser au site une chance de redémarrage.

En parallèle, une étude de l’Annenberg School de l’Université de Californie du Sud prédisait il y a un an déjà la fin du papier pour la majorité des quotidiens américains dans un délai de cinq ans. 

Mais sur le continent européen le papier résiste : les études ne prédisent pas la fin du papier avant une bonne décennie. Et pour l’anecdote, le site Doctissimo publie cette année un magazine papier consacré à la santé, qui sera vendu en grandes surfaces. Cela avait déjà été le cas de Marmiton en 2010...

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...