A Strasbourg, le 23 juin sur la place Gutenberg, on célèbrera le premier imprimeur

Une fête des imprimeurs, « comme avant », et surtout l’occasion de revenir sur une aventure qui aura duré bientôt six siècles, depuis Gutenberg.

L’imprimerie existe toujours, mais elle a subi ces derniers temps de telles transformations qu’il devient difficile de faire le lien avec ses débuts. Mais il y a encore quelques années, quand les caractères au plomb étaient encore de mise par exemple pour réaliser une belle couverture, on s’inscrivait encore dans cette continuité et cela avait un caractère un peu magique. 

Pour revenir à Gutenberg, après des débuts comme orfèvre, il fut l’initiateur de l’imprimerie telle qu’on l’a longtemps connue : première presse, premiers caractères (en métal), première encre spécifique pour l’impression). Son premier ouvrage imprimé fut la Bible, le livre le plus demandé et le plus lu.

Le propre de cette invention a été de démocratiser le savoir et l’écrit en rendant le livre plus répandu donc rare et moins cher.   

Si à l’époque l’invention de Gutenberg s’est peu répandue, elle a été le déclencheur d’une explosion de l’écrit, survenue plus tard grâce à l’imprimerie.

Ce secteur connaît aujourd’hui une nouvelle évolution, très rapide, qui implique également une forme de démocratisation du savoir.

Plus d'articles sur les chaînes :

Bas-Rhin
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...