Verbatim – dans l’imprimerie, le développement durable est devenu un mode de management

Un imprimeur de province s'exprime sur les relations au travail.

« Aujourd’hui les relations au travail se durcissent et il faut parfois gérer des situations très difficiles en tant que dirigeant : quel choix fait-on lorsqu’on ne peut pas arriver à l’équilibre avec les effectifs et les équipements dont on dispose ? en réalité, le choix, on  ne l’a plus, il faut tout simplement produire plus avec les mêmes… et continuer à vendre.

Alors on a tout intérêt à ce que les salariés suivent et s’impliquent, pour cela il est impératif qu’ils se sentent bien dans leur entreprise.

Personne n’a envie de recevoir un ordre absurde ou de voir ses suggestions rejetées. En même temps il y a forcément plus de tensions car moins de temps, et cela pour tout. Alors il faut préserver des moments de détente, c’est primordial, et aussi gagner en confort, pour chacun, et en participation : un salarié impliqué saura donner l’alerte si quelque chose ne va pas,  et il sera aussi plus enclin à y mettre du sien s’il faut finir des travaux en urgence.

Pour cela il y a des outils accessibles comme OHSAS, et surtout le bon sens… il y a beaucoup de contraintes dans l’imprimerie de nos jours, si on veut rester sur le marché, on ne peut pas se permettre de faire juste son petit travail dans son coin, il faut être Imprim’Vert, et si possible FSC/PEFC, et plus si on a le temps. Alors on a intérêt à ce que tout le monde suive ! » 

 
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...