la stratégie de rachats de ColorPrint (75), un choix humain (2/2)

Roger Notte, dirigeant de ColorPrint, a fait passer l’aspect financier en second.

Le dirigeant de Color Print explique ses choix sur GraphiLine.

Dites-nous ce qui est difficile à mettre en œuvre dans une politique de rachat et de croissance externe…

Roger Notte, ColorPrint - Il y a la mise en place. Et en ce qui me concerne, la première des choses c’est que j’ai fait un choix qui n’était pas un choix financier au départ, mais un choix humain. Mes choix de rachat ont été basés sur l’intégration : j’ai choisi des entreprises dans lesquelles les gens avaient la même mentalité que mes salariés, et ça s’est avéré payant. Il me semble qu’on a beaucoup plus de résultats avec des gens de bonne volonté que si on pense à la partie finance en premier. 

En d’autres termes, il faut s’assurer d’une bonne entente au niveau humain d’abord, et s’occuper de la finance ensuite, ça fonctionne mieux…

Quelle est la prochaine étape ?

RN - Je suis en position de pouvoir racheter des solutions d’entreprise qui souhaiteraient se joindre à nous.

Dans quel domaine ?

RN - Toujours dans le domaine de l’imprimerie, le numérique, c’est ouvert !

Toujours beaucoup de dynamisme, alors ?

RN - Plus que jamais. Le fait qu’on aille mieux, financièrement, qu’on soit en bonne position financière, fait qu’on est forcément en position de vouloir acheter…et d’investir ! nous avons investi sur de l’Indigo cette année… et l’année dernière !

Nous n’avons pas attendu les cinq ans : au bout de trois ans, nous avons investi pour cent cinquante mille euros dans le numérique sur quelque chose de neuf, pour toujours garder le côté leadership dans le numérique. C’était notre choix, et il semble être gagnant, une nouvelle fois !

=> la stratégie de rachat de ColorPrint (1/2)

Plus d'articles sur les chaînes :

Paris
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

SUISSE IMPRIMERIE recrute

Actualités de l'entreprise