Hélio-Corbeil en grève

Les revendications ne sont pas salariales mais ont trait à l'avenir du site.

Depuis le 5 avril, les salariés d'Hélio-Corbeil (groupe Hachette) effectuent des arrêts de travail ponctuels. Ces mouvements de grève ont pour objet de soutenir une demande d'augmentation de salaire et de protester contre la dénonciation par la direction d'accords passés en décembre dernier avec les représentants du personnel. A cette époque, Hélio-Corbeil, que le groupe Hachette a mis en vente ainsi que tous ses sites d'impression industriels en Europe, devait être repris par l'Imprimerie nationale. Sur la base de cette reprise, un accord avait été passé avec les salariés de l'entreprise. Selon cet accord, une réduction d'effectifs devait porter les effectifs du site de 340 à 280 personnes. Elle devait intervenir une fois le rachat effectué et être accompagnée d'un investissement de 235 millions de francs dans une nouvelle rotative. Or, depuis, l'Imprimerie nationale, elle-même confrontée à de graves problèmes sociaux internes, a jeté l'éponge. Et c'est le nom de Québécor qui est à présent avancé pour la reprise du site. Du coup, l'accord tombe de lui-même et l'acquisition de la rotative abandonnée. Les salariés craignent à présent beaucoup des décisions que pourrait prendre le numéro un mondial du secteur également en position de quasi monopole dans notre pays. La fermeture de plusieurs entreprises une fois leur rachat effectué par l'imprimeur canadien, dont celle de Bondoufle au voisinage immédiat de Corbeil, aggrave notamment le malaise ressenti. Hélio-Corbeil est une entreprise en mauvaise santé. Son outil de production est en fin de vie. Son chiffre d'affaires est passé de 760 à 320 millions de francs en l'espace de 4 ans tandis que les résultats demeurent dans le rouge : - 25 millions de francs en 2000 et - 29 millions prévus pour l'exercice en cours. Des économies d'échelles alliées à la réduction des effectifs sont avancées par la direction comme le moyen de remédier à cet état de fait.

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...