Le Campus de la filière graphique ou le réarmement industriel

Equilibre et cohérence par rapport aux réalités de la filière graphique prévaudront pour cette édition 2013 de Graphitec.

« Réarmement industriel », c’est l’objectif que l’Unic donne au Campus pour Graphitec 2013 : pour que la filière graphique retrouve toute sa place, il ne faut pas seulement innover mais amorcer une véritable offensive vers une spécialisation des professionnels de la filière graphique dans les technologies d’avenir pour la filière. 

gh083-3_photo

Vaste programme s’il en fut, tant le but paraît osé et lointain. Et pourtant, nous connaissons tous des exemples de ces professionnels qui non seulement se sont maintenus malgré la tempête, mais on réussi au-delà de toutes leurs espérances, et affichent aujourd’hui fièrement leur succès. 

Nul besoin pour cela d’être un requin ou de galvauder l’imprimé traditionnel. Il faut juste avancer avec les évolutions du marché, sans trahir les attentes des clients, ce que les bons professionnels ont toujours fait. 

C’est pourquoi, si bien sûr les places sont plus chères, elles n’en existent pas moins, et reviendront sans doute à ceux qui sauront, non seulement innover, mais aussi, et peut-être surtout, rester fidèles à leurs valeurs professionnelles. 

gh083-4_photo_2_400_01

Favoriser le décloisonnement, l’ouverture, et les équilibres indispensables entre les différents domaines de la filière graphique permettra d’ancrer le salon dans la réalité du marché pour qu’il réponde aux besoins de ses visiteurs.

Le « réarmement industriel » prend dans ce cas tout son sens…

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...