Nouveau – un calculateur carbone pour le print office des grands comptes

Avec Eglantine Hue, responsable développement durable de Konica Minolta France, description et applications pratiques de l’éco+ calculateur.

Eglantine Hue, responsable développement durable de Konica Minolta France, nous présente l’éco+ calculateur de Konica Minolta, un outil de management du bilan carbone des grands comptes.

Vous allez nous présenter un outil innovant, unique sur le marché, qui permet à des consultants de Konica Minolta de calculer l’empreinte carbone du poste impression chez un client. 

Eglantine Hue, responsable développement durable de Konica Minolta France - En effet, l’objectif de l’éco+ calculateur est de calculer les émissions de CO2 dans le parc d’impressions, à partir des indicateurs de consommation énergétique des systèmes, et de consommation de papier ; il intègre également la partie fabrication des systèmes d’impression, des toners, et de leur transport. 

Ainsi, avec, une fois que ces quatre ou cinq différents postes auront été complétés, l’éco+ calculateur nous donnera un état des lieux de la consommation, de la production de carbone. 

gh110_photo_400

Cet état des lieux ne portera pas seulement sur le parc actuel : nous pourrons également évaluer les émissions de CO2 d’un parc après optimisation, et donc dire quels seraient les gains de CO2 entre le parc actuel et le parc après optimisation. 

Pouvez-vous nous expliquer concrètement comment fonctionne le système, comment on le met en œuvre chez un client ? 

EH - Concrètement, nous intégrons des données sur le parc d’impressions du client - quels sont les types de machines, la quantité, la quantité de toner consommé, la quantité de pages consommées par les imprimantes, par les imprimantes multi-fonctions, le taux de recto-verso - à partir de là, nous pouvons calculer l’empreinte carbone du parc. 

Ce système de calcul fonctionne-t-il uniquement avec des parcs Konica Minolta, ou est-ce qu’il peut fonctionner avec d’autres parcs ? 

EH - Il y a deux niveaux d’étude : le premier niveau intègre uniquement l’indicateur papier (la consommation de papier chez le client) et la partie consommation énergétique des systèmes d’impression. A ce premier niveau, on peut intégrer les données d’autres marques que Konica Minolta

Pour la partie bilan carbone global, dans laquelle on intègre également la partie fabrication et la partie transport, l’outil est capable de faire les calculs avec des systèmes qui ne sont pas de marque Konica Minolta. Il faut toutefois, pour que cela fonctionne, prendre en compte certaines données nécessaires au calcul, comme par exemple l’empreinte carbone d’un kilogramme de toner d’une marque autre que Konica Minolta

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...