Interview – Xeikon met en avant l’impression sécurisée en numérique

Xeikon international nous présente, à l’occasion des Hunkeler Innovation Days, la presse numérique Xeikon 8600 et son procédé Trillium.

Avec Franck Jacobs, marketing communication manager de Xeikon International, petit tour d’horizon sur le stand de Xeikon aux Hunkeler Innovation Days. 

A l’occasion de ces Hunkeler Days de Lucerne, Xeikon met l’accent sur l’impression sécurisée ?

Franck Jacobs, marketing communication manager de Xeikon InternationalEffectivement, nous avons souhaité mettre en avant sur ces Hunkeler Days notre presse numérique 8600, qui réalise des travaux incluant différentes options de sécurisation. 

Dans cette optique, nous proposons des exemples de tickets sécurisés. Ici, par exemple des coupons détachables, réalisés pour un défilé de mode. Les éléments de sécurité intégrés dedans sont des images variables, un relief, des codes-barres ou QR codes, du texte très fin guilloché,  et même du toner de sécurité, dont l’encre est visible seulement à la lumière d’un laser. Vous obtenez un rendu d’impression jaune-vert, qui illumine l’encre spéciale à des endroits définis, ici par exemple pour le nom de la ville et le QR code. 

gh125_photo_400

Il y a aussi une micro-perforation, et du laser.

FJ - La micro-perforation et le laser sont réalisés avec des équipements Hunkeler, et permettent de détacher facilement le coupon du courrier. 

Vous nous montrez donc ce que l’on peut obtenir avec une 8600 dans le domaine des imprimés sécurisés, en utilisant en appui du matériel Hunkeler…

FJ - Oui. Nous ajoutons ainsi de la valeur au support d’impression, et c’est de cela que nos clients imprimeurs ont besoin.

Avez-vous eu beaucoup de visiteurs sur ces Hunkeler Days ?

FJ - Nous sommes très contents ! nous avons eu de bons contacts. 

Pouvez-vous nous faire un retour sur l’année 202 pour Xeikon ? et sur l’après-Drupa ?

FJ - Oui, un bon retour ! nous avons beaucoup vendu, nous avons aussi lancé une nouvelle technologie qu’on appelle Trillium, qui n’est pas encore disponible à la vente, mais nous y travaillons. 

Pouvez-vous nous en dire plus sur cette nouvelle technologie ?

FJ - Il s’agit d’un nouveau procédé pour imprimer, basé sur un toner liquide. 

Ce n’est pas du jet d’encre, pour lequel on utilise du toner sec. Dans la technologie du toner liquide, on utilise de l’huile de haute viscosité pour mettre le toner, et le mélange est fait dès la fabrication. 

Quel est l’intérêt de ce procédé ?

FJ - Le but du jeu est d’imprimer avec la même qualité qu’auparavant, mais plus rapidement, et avec des coûts plus bas. 

C’est plus rapide parce qu’il y a un transfert liquide, directement ?

FJ - La limite, c’est que pour imprimer plus vite que ce qui se fait aujourd’hui, certains éléments peuvent produire de la poussière. Cette nouvelle tehnologie rend cette rapidité possible parce que les particules de toner sont dans de l’huile. 

Et donc, la 8600 imprime à quelle vitesse ?

FJ - A 12 mètres par minute. Et on peut augmenter la vitesse jusqu’à 19,2 mètres par minute. 

 
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...