L’imprimerie IGPM à Saint-Etienne (Loire) dispersée aux enchères

C’est bien terminé pour une entreprise qui fut l’une des plus grosses imprimeries de la ville de Saint-Etienne.

Mercredi dernier à partir de 14 heures, les actifs de l’imprimerie IGPM étaient proposés aux enchères après avoir été exposés la veille et le matin même.

Les enchères se déroulaient à l’Hôtel de Ventes de la rue de la Robotique à Saint-Etienne.

Tout un matériel d’imprimerie était ainsi à racheter. Le matériel à vendre comprenait des rotatives, des chaines de convoyage et finition… mais aussi des massicots robots de palettisation, et des stocks divers (dont cinq cent tonnes de papiers !). Etaient proposés à la vente, également, des articles de bureau, du mobilier, des bennes et du matériel informatique.

L’imprimeur stéphanois employait 70 salariés et avait depuis 1982 une activité régulière, pour imprimer notamment des quotidiens. La conjoncture économique, les difficultés de la presse et les fragilités de secteur de l’imprimerie, en pleine mutation, ont eu raison de ses efforts. L’entreprise  s’était retrouvée très rapidement impuissante à redresser la situation, et pour les salariés l’annonce de la fin de leur activité avait été pour le moins brutale. 

Plus d'articles sur les chaînes :

Loire
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

Actualités de l'entreprise