Bilan 2012 - dans un contexte économique mondial tourmenté, le groupe KBA tire son épingle du jeu

Le constructeur allemand a opté pour une diversification qui s’est avérée payante.

Ce sont des chiffres provisoires, mais dans la conjoncture actuelle ils ont de quoi satisfaire le plus difficile des constructeurs.

Avec une augmentation de 10 % de son chiffre d’affaires consolidé et des résultats tous positifs par rapport à l’année précédente, le groupe affiche une bonne santé financière due essentiellement à sa politique de diversification, qui lui permettra cette année de verser des dividendes à ses actionnaires.

KBA, qui a opté pour la diversification de ses activités, a en effet réalisé en 2012 à peu près un tiers de son activité dans des secteurs comme l’emballage, l’impression sur métal ou encore l’impression fiduciaire, qui représentent encore des besoins de l’industrie qui ne subissent pas de plein fouet la crise qui touche l’imprimerie.

Avec un chiffre d’affaires avoisinant les 1 300 millions, un résultat d’exploitation de 30 millions d’euros contre moins de 10 en 2011 et des cash flow positifs, le groupe se porte bien.

Une bonne nouvelle pour les actionnaires, mais aussi, logiquement, pour les salariés…et les partenaires du groupe allemand.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...