Confronté à la crise, un imprimeur se diversifie dans les imprimés fiscaux

L’affaire familiale avait mis à contribution les contribuables du dix-neuvième arrondissement de Paris.

L’opération aura rapporté plus de deux cent mille euros, mais malheureusement cet effort d’innovation dans l’imprimerie ne sera pas récompensé : deux frères, qui ont organisé une escroquerie à la taxe d’habitation en plein Paris, pour être précis dans le XIXe arrondissement, ont été rattrapés par la justice le mois dernier. 

Il s’agissait d’une affaire familiale : de faux appels à paiement de la taxe d’habitation avaient été imprimés, et le travail était bien fait puisque tout y était ou presque : le vrai-faux imprimé a réussi à abuser deux cent cinquante personnes sur les cinq mille à avoir reçu le courrier, avec toujours la même somme à payer : 875 euros. 

Le détail insolite de la demande de « l’administration fiscale » était la demande d’envoi d’un chèque à « Trésor Public Taxe d’Habitation » dans un délai étonnamment bref, pour le 20 octobre. 

La véritable administration fiscale a, elle, rapidement mis en place la réponse aux demandes des contribuables sceptiques , et déposé une plainte. Les « imprimeurs » ont été mis en examen le mois dernier pour « escroquerie et tentative d’escroquerie ». 

Plus d'articles sur les chaînes :

Paris
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...