Quand l’ours et le singe imprimaient les journaux

On en apprend tous les jours ! Le musée de l’imprimerie de Lyon affiche l’histoire des imprimeries, qui recrutaient des ours pour faire fonctionner la presse d’imprimerie, et des singes pour composer les textes au moyen des caractères typographiques.

On en apprend tous les jours ! Le musée de l’imprimerie de Lyon affiche l’histoire des imprimeries, qui recrutaient des ours pour faire fonctionner la presse d’imprimerie, et des singes pour composer les textes au moyen des caractères typographiques.

Il s’agit d’une histoire pas si reculée puisque cette technique a eu le monopole de l’impression jusqu’au 19e siècle, période au cours de laquelle les techniques d’imprimerie ont réellement évolué.

Le Musée de l’Imprimerie de Lyon nous donne un aperçu très vivant des techniques utilisées pendant trois siècles dans l’imprimerie, avec des illustrations et un historique sur les premières presses d’imprimerie. On apprend ainsi que les toutes premières presses de l’époque de Gutenberg étaient probablement inspirée des pressoirs à vin, et que les presses les plus anciennes parvenues jusqu’à nous datent déjà du milieu du 16e siècle. Elles étaient d’abord en bois, puis les versions suivantes ont inclus du métal dans leur fabrication.

Contrairement à ce que l’on croit, l’imprimerie n’a pas été totalement inventée par Gutenberg, le principe en existait déjà en Extrême–Orient, en revanche Gutenberg a bel et bien inventé le principe des caractères d’imprimerie.

Ce que l’on sait peu également, c’est que des termes très imagés étaient utilisés pour désigner les professionnels de l’imprimerie : ainsi, l’Ours ou pressier, qui était chargé de faire marcher la presse, était ainsi nommé à cause de l’impression de lourdeur qu’il donnait en encrant les formes. Le terme d’Ours a perduré jusqu’à nous, désignant l’endroit où est fait référence aux personnes ayant participé à la réalisation de l’ouvrage imprimé.

Le Singe ou typographe, quant à  lui, aurait été ainsi désigné à cause des mouvements saccadés entraînés par le maniement des caractères pour composer les textes. 

Le Musée de l’Imprimerie de Lyon est ouvert du mercredi au dimanche, de 10 h 30 à 18 h.

Plus d'articles sur les chaînes :

Rhône
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...