IER, les imprimantes de billets

Pour gérer des stocks en grande distribution ou le flux des passagers au moyen de titres de transport, le même besoin existe, il faut éditer des documents numérotés à grande échelle, avec des informations lisibles instantanément avec les moyens de communication les plus récents.

L’impression de tickets ou de billets (par exemple pour un spectacle, un musée, une file d’attente…) requiert un numérotage et une impression chronologique, individualisée de chaque ticket ou billet, ce qui implique qu’il faut utiliser des équipement d’impression dotés de caractéristiques techniques particulières. C’est ce type d’équipement que propose la société IER à ses clients.

Sa première imprimante permettant de produire des exemplaires numérotés chronologiquement date de 1973. Billetterie mais aussi machines d’affranchissement font partie des axes de développement de la société, qui emploie aujourd’hui plus de 700 personnes dans le monde pour cinq usines en France, en Belgique et en Amérique du Nord. Les matériels IER sont dédiés aux étiquettes mais aussi aux inlays (supports lisibles par des moyens de communication ) permettant de les transformer en étiquettes RFID, c’est-à-dire lisibles numériquement.

Ainsi l’imprimante IER 400 permet d’imprimer différentes sortes de billets, tickets avec codes barres, y compris des étiquettes RFID, sur différents types de supports, fins ou épais.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...