Le groupe de presse Springer réussit son passage au numérique

Le groupe allemand recueille les fruits d'une stratégie lancée il y a près de 10 ans.

Que dire d'un géant de la presse qui a réussi l'an dernier a générer un chiffre d'affaires en ligne supérieur à celui de ses activités de presse papier ?

Sans nul doute qu'il a de l'avance sur ses concurrents qui survivent pour une grande part des aides publiques, notamment dans le domaine de la presse quotidienne.

Pour l'allemand Axel Springer, éditeur notamment du tabloïd Bild mais aussi du quotidien die Welt, les activités numériques ont généré l'an dernier un chiffre d'affaires de 1.2 milliard d'euros, quand les activités papier en ont dégagé un volant d'affaires de 1.1 milliard !

Cette situation n'est pas le fait du hasard, mais d'une stratégie de long terme que ses concurrents ont un temps raillé car elle s'est faite au prix fort.

Par le rachat de sites leader, tel le français aufeminin.com en 2007, racheté 284 millions d'euros, acquisition qui se fit aux dépens du lancement d'une version française de Bild.

A l'époque, les professionnels de la presse raillèrent cette acquisition, valorisée près de 10 fois le chiffre d'affaires du site ! Un début car trois ans plus tard, l'allemand prit le contrôle de seloger.com pour la rondelette somme de 633 millions d'euros. Le site réalisait alors un chiffre d'affaires de 73 millions.

Uns stratégie gagnante à l'heure ou la presse se demande encore comment monétiser de l'audience...

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...