En pertes, le Figaro fait le pari de la télévision en ligne

Le groupe de presse contrôlé par le magnat de l'aéronautique Serge Dassault veut se réinventer.

Pour le Figaro, l'avenir passera par la télévision en ligne.

Le groupe de presse contrôlé par Serge Dassault, qui pourrait afficher une perte de 1 million d'euros cette année pour un chiffre d'affaires de 506 millions (contre 2.3 milliards pour l'allemand Axel Springer à titre de comparaison), vient d'annoncer la lancement d'un plan d'investissement de 10 millions d'euros sur 3 ans pour le lancement d'une chaîne de télévision en ligne, le Figaro TV. 

A terme, cette activité serait considérée comme aussi importante pour le groupe que des titres comme Madame Figaro, le Figaro Magazine ou TV Magazine.

Le groupe prévoit ainsi de se doter d'un second plateau TV et de faire passer le nombre quotidien de ses vidéos d'actualité d'une trentaine à une centaine. 

Une vingtaine de postes seront créés à cette occasion, quand le groupe gère actuellement un plan de départs volontaires visant quatre vingt de ses neuf cents salariés.

De là à dire que les aides d'Etat à la presse papier vont in fine aider un groupe privé à concurrencer à terme, les chaînes de télévision déjà établies... Ces dernières apprécieront !

Plus d'articles sur les chaînes :

Paris
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...