Verbatim - le secteur hélio français va dans le mur !

Un professionnel français de l'imprimerie inquiet du manque de compétitivité de la filière hélio française...

"Le secteur de l'héliogravure en France est sinistré et va dans le mur. Les rotatives hélio françaises, en dehors de groupes comme Lenglet ou Braun, ont en moyenne une trentaine d'années. Pendant plus d'une décennie, le principal acteur de la filière n'a pas investi un centime dans de nouvelles rotatives hélio, si bien que l'écart de compétitivité avec l'Allemagne notamment, s'est fortement creusé en défaveur de notre pays. Les rotatives hélio françaises nécessitent trop de main d'oeuvre par rapport aux allemandes par exemple, ce qui grève les coûts de production de façon insupportable. Il faut par exemple deux fois plus de salariés pour conduire une presses ancienne qu'une actuelle qui a en outre, offre une productivité bien plus importante. Cette différence se retrouve directement dans les comptes de résultat des imprimeries. A terme, ce n'est pas viable pour les imprimeurs hélio français et je suis pessimiste sur l'évolution de ce marché, cible prioritaire des imprimeurs allemands. Récemment, un grand groupe d'ameublement scandinave a transféré l'impression de son magazine imprimé en hélio, de France vers l'Allemagne, car le décisionnaire était... Allemand ! Alors quand le patriotisme économique en plus s'en mèle..."

Un imprimeur français - Paris, le 2 avril 2013 - 16h33

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...