Un brevet vieux de 64 ans pour un outil devenu universel

Il a fallu attendre 1973, soit 24 ans pour que le code-barre soit mis en application.

Le code-barre fête cette semaine ses quarante ans de bons et loyaux services…ou presque, puisque le premier passage en caisse avec cette méthode date de 1974. Mais la méthode elle-même a été brevetée à la fin des années 40, alors que la technologie ne permettait pas d’en mettre en œuvre les applications.

En permettant la lecture instantanée et l’inscription du prix des produits aux caisses des magasins et supermarchés, le code-barre a permis l’explosion du commerce en libre-service. 

Ses applications se sont, depuis, considérablement étendues : le code-barres est devenu un outil de traçabilité, au-delà des échanges commerciaux. Dans le domaine de la santé, par exemple, il permet d’identifier et de personnaliser des analyses. Il est même depuis quelques années obligatoire sur les feuilles de remboursement de certains actes.

Depuis quelques années, des modes de traçabilité plus complet et plus polyvalent s’imposent et devraient peu à peu supplanter nos codes-barres : le QR Code, les étiquettes NFC (lisibles avec un téléphone portable) et l’EPC (étiquettes RFID).

Le secteur des étiquettes n’a donc pas fini d’évoluer…
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...