Les bons chiffres de Heidelberg

Le constructeur enregistre une bonne progression pour l’année écoulée.

L’année fiscale qui se termine au 31 mars 2013 est plutôt un bon cru pour Heidelberg, à en croire le Président de Heidelberg France, Pierre Hoynant, et le directeur des ventes Carl von Rumohr.

Et les chiffres sont là pour corroborer ces affirmations :  avec un chiffre d’affaires de plus de 112 millions d’euros, soit une hausse de 11 % par rapport à 2011, Pierre Hoynant est satisfait : « Ceci confirme la pertinence des choix faits par Heidelberg pour servir le marché français en s’appuyant, en particulier, sur une structure de service forte de 110 collaborateurs. Nous avons enregistré une bonne dynamique lors de la Drupa, ce qui nous a permis d’améliorer nos ventes par rapport à 2011/2012. Les innovations technologiques présentées par Heidelberg à Düsseldorf répondent bien aux besoins du marché en termes de qualité, productivité et réduction de la gâche, permettant ainsi au groupe de conforter son leadership technologique. Heidelberg France poursuit également son développement dans le domaine des consommables, avec une activité en croissance de 4 % sur l’année 2012. »

heidelberg

En ce qui concerne les ventes du groupe Heidelberg dans le monde, la percée est manifeste dans le très grand format : dans ce secteur, Heidelberg affichait 24 % de parts de marché en 2011, et est passé en 2012 à 35 %. Une bonne progression pour un secteur dans lequel le constructeur n’était pas encore présent en 2008.

Plus spécifiquement en France, quel que soit le format, Heidelberg France a conforté son positionnement avec 40 % de parts de marché. Le chiffre d’affaires pour les machines uniquement est de 71 millions d’euros, soit une hausse de 26 % par rapport à 2012. Heidelberg France a facturé au total 225 groupes offset (dont 175 pour le format A1, et 8 pour le très grand format) au cours de l’exercice qui vient de s’achever, pour 6 800 groupes imprimants vendus par le groupe Heidelberg dans le monde.

heidelberg

Selon Carl von Rumohr, « Prinect Inpress Control procure à nos clients des avantages sans équivalent sur le marché ; ceci se reflète parfaitement dans les 80 % des machines équipées de ce système unique. Environ 660 systèmes Prinect Inpress Control ont été installés dans le monde, dont environ 80 en France, ce qui nous place en troisième position après l’Allemagne et les USA. »

Le président de Heidelberg France souligne le maintien en bonne position de l’offset, une technologie qui a cent ans d’existence. En ce qui concerne les perspectives pour l’année qui s’ouvre, Pierre Hoynant souligne que le constructeur a d’ores et déjà un carnet de commande tout à fait honorable.

Le marché de l’occasion, quant à  lui, reste stable mais n’est pas, toutefois, de nature à satisfaire tous les besoins des professionnels dans ce domaine, la demande en machines Heidelberg d’occasion étant très élevée par rapport à l’offre existante.

Parmi les secteurs dans lesquels Heidelberg poursuit ses activités de recherche, il faut citer l’impression sur 3 faces pour l’emballage, une obligation réglementaire, et le RFID.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...