Quand l’emballage détecte la dégradation d’un aliment

Des recherches menées au Brésil ont permis de mettre au point un emballage qui change de couleur lorsque le produit alimentaire (viande ou poisson) qu’il contient commence à se dégrader.

Les emballages destinés aux produits alimentaires, pharmaceutiques ou cosmétiques ont ceci de particulier que leur contenu détermine souvent l’esthétique du contenant. Aujourd’hui, ce n’est plus suffisant. L’emballage de ces produits souvent périssables se doit également d’avoir des propriétés en lien avec le caractère éphémère du produit qu’il contient.

On connaît depuis un certain temps l’emballage biodégradable. Depuis peu, on commence à créer des emballages comestibles. On connaît aussi l’emballage qui renseigne numériquement sur le produit, au moyen d’une étiquette RFID par exemple.

On connaissait également, quoique ce type de contenant soit encore peu développé en France, l’emballage qui change de couleur selon la température, grâce à des encres réactives. On connaît aussi l’emballage qui détecte les fuites, celui qui repère les toxines…

On connaissait enfin l’emballage actif, qui agit sur le produit qu’il contient.

Eh bien, voici à l’inverse l’emballage qui est modifié par le produit qu’il contient !

Il s’agit d’un emballage doté d’un pigment de couleur rouge à base de faine de manioc, dont la couleur évolue si l’aliment (viande ou poisson qu’il contient) se décompose et devient donc impropre à la consommation. C’est l’évolution du pH du produit qui provoque le changement de couleur : lorsque le pH du produit, produit, d’acide, devient basique, l’emballage change de couleur.

gh332_image_2

Ce type d’emballage n’est pas encore disponible sur le marché mais les recherches menées par l’Ecole Polytechnique de l’Université de Sao Paulo sont concluantes et ouvrent des perspectives intéressantes, notamment bien sûr dans l’agroalimentaire.

L’intérêt de cette solution d’emballage réside dans l’information qui est donnée non plus seulement en fonction du temps de conservation, qui est une donnée théorique sur la fraicheur du produit, mais sur l’état réel de conservation de l’aliment.

gh332_image_400

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...