Préserver des manuscrits du XVe siècle pour les générations futures

L’une des plus vieilles bibliothèques du monde va prendre un coup de jeune avec EMC, spécialiste du « big data ».

EMC va apporter son concours au projet de sauvegarde des 80 000 manuscrits et des 8 900 incunables (livres datant d'avant l'invention de l'imprimerie) de la Bibliothèque apostolique du Vatican.

Le but, c’est de préserver les connaissances et la richesse, la beauté également de manuscrits accumulés au fil des siècles, rares, parfois uniques, précieux et susceptibles de se détériorer avec le temps qui passe et du fait de manipulations répétées et de l’exposition à la lumière.

Le moyen, c’est de numériser le tout en respectant des processus garantissant la reproduction fidèle et la sauvegarde sécurisée de ces données. Ces textes fragiles, comme la Bible de Gutenberg, premier texte imprimé avec des caractères mobiles et datant du XVe siècle, seront sauvegardés dans un format certifié ISO. Il est prévu que le travail de stockage, première partie de ce projet d’envergure, dure neuf ans.

L’action de sponsoring d’EMC, avec d’autres soutiens comme l’université de Heidelberg, s’inscrit dans le cadre de l’Initiative d’information sur l’héritage du passé, qui travaille à protéger et sauvegarder l’information au niveau international pour les générations futures, et à la rendre globalement accessible au format numérique pour des buts de recherche et d’éducation. Pour cette action, EMC fournira 2,8 petabytes de capacité de stockage, de quoi stocker quarante millions de pages de manuscrits…

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...