Pour l’instant, Tetra Pak surfe sur la crise

Le géant de l’emballage agroalimentaire a vendu en 2012 plus de 173 milliards d’emballages.

C’est une année 2012 mitigée que décrivent les chiffres fournis par Tetra Pak début avril sur son année 2012. Avec plus de onze milliards d’euros de chiffre d’affaires mondial, ses ventes ont augmenté de plus de quatre pour cent par rapport à l’année précédente.

Et Tetra Pak a investi, dans la recherche sur la noix de coco à Singapour, dans une nouvelle usine en Finlande, dans un nouveau laminoir en Turquie, et enfin dans des rachats pour compléter son expertise technique avec Filtration Engineering Company (US) et Genius Automação (Brésil).

Globalement, c’est plutôt une bonne année compte tenu de la conjoncture. Mais si on entre dans le détail, force est de constater que ces bons chiffres sont dus en grande partie à la croissance importante du chiffre d’affaires du fabricant d’emballages dans certaines régions du monde comme en Afrique subsaharienne.

Ailleurs, c’est plus compliqué et il a même fallu resserrer les capacités de production, notamment par des diminutions d’effectifs, qui se sont toutefois avérées moins importantes que prévu (ainsi à Longvic en Côte d’Or).

L’interdiction prévue du Bisphénol A pour 2015 est plutôt une bonne nouvelle pour le groupe d’origine suédoise, qui y trouvera un avantage par rapport à ses concurrents dans l’emballage agroalimentaire, notamment les fabricants d’emballages en métal, qui auront peut-être du mal à trouver des substituts au bisphénol A pour leurs vernis.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...