Les salariés des librairies Chapitre s’assoient au siège

Inquiétude des salariés après l'annonce par le groupe Actissia des restructurations dans les librairies Chapitre.

12 librairies sur 57 sont en passe d’être fermées, et 271 postes supprimés sur les 1200 que comptent les librairie Chapitre, suite à l’effondrement des recettes en 2012.

C’est pour manifester leur mécontentement face au plan social qui a suivi l’annonce de la restructuration des librairies Chapitre que les salariés se sont installés aujourd’hui pour un sitting au siège d’Actissia à Paris.

Pour les libraires concernés, la priorité est de trouver un repreneur, mais le contexte est pour le moins défavorable. Ainsi à Grenoble, la fermeture annoncée de la librairie Chapitre a donné lieu à une manifestation, et le maire Michel Destot a contacté les dirigeants de la librairie et les représentant des ministères concernés. Un consensus existe sur l’opportunité d’une reprise…mais il faut trouver un repreneur.

A Toulouse, ce sont les clients qui se disent consternés par l’annonce d’une possible fermeture prochaine de la librairie Privat qui fait maintenant partie du groupe Actissia. La mairie a lancé une pétition qui a recueilli 6 000 signatures. Mais là encore, l’avenir de la librairie est suspendu à la recherche d’un éventuel repreneur. Une possibilité, plébiscitée par la mairie de Toulouse, pourrait consister en la reprise par les salariés de leur librairie, sous forme de Scop.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...