Norbert Plaut - Les certifications FSC-PEFC dans l'imprimerie, c'est inutile si ça ne change pas

Verbatim d'un imprimeur français qui constate la problématique de ce type de certifications et leur fin plus que probable...

GraphiLine a rencontré Norbert Plaut, imprimeur à Angers qui est de plus en plus sceptique sur les apports des certifications FSC-PEFC pour les imprimeurs français, quand les papiers sont désormais certifiés par les papetiers !

Norbert Plaut, vous êtes très sceptique quant à ce type de certifications. Pourquoi ?

Norbert Plaut - Je suis en effet très dubitatif quant à l'avenir de ces certifications chez les imprimeurs car il faut le dire : les organismes qui délivrent ces certifications n'organisent pas des contrôles assez rigoureux par rapport à des professionnels qui mettent en avant des certifications qu'ils n'ont pas. Certains imprimeurs ou intermédiaires trichent en indiquant "papiers provenant de forêts gérées durablement" et cela satisfait les donneurs d'ordres. Les clients ne font pas du tout la différence. Tant que les tricheurs ne seront pas verbalisés, à quoi ça sert que l'on continue de payer des certifications ? A rien !!

Vous dites sans détour que pour vous, les organismes de certification ne font pas leur travail de contrôle ?

NP - Absolument ! D'ailleurs, quand on est audité et qu'on leur demande pourquoi il n'y a pas plus de répression, ils vous répondent benoîtement "Nous ne sommes pas là pour faire de la répression, nous sommes là pour vous auditer !"

norbert_plaut_400

En fait, pour vous, c'est un problème de concurrence déloyale, voire même plus grave, d'inutilité de ces certifications ?

NP - Evidemment. Un imprimeur qui passe ces certifications y consacre un budget important, d'autant que la mode est désormais d'empiler certifications sur certifications ! Que des gens puissent s'approprier les bénéfices de ces certifications en se fournissant en papiers soi-disant, provenant de forêts gérées durablement est un vrai problème. Mais je veux aller plus loin. Si on part du principe que les papetiers nous fournissent des papiers issus de forêts gérées durablement, pourquoi diable nous autres imprimeurs devrions passer une certification ? Prenons l'exemple d'un magasin de bricolage qui vend un salon en teck certifiés FSC. Ce même magasin de bricolage a-t-il passé une certification FSC pour avoir droit de dire que le salon qu'il vend est certifié. Libre à chacun de penser ce qu'il veut. Dans l'imprimerie, soit il faut interdire aux imprimeurs non certifiés FSC-PEFC, de communiquer sur le fait que les papiers qu'ils utilisent proviennent de forêts gérées durablement, soit il n'est plus nécessaire de se faire certifier, le seul fait d'utiliser un papier certifié servant de preuve !

Quelle évolution entrevoyez-vous ?

NP - S'il n'y a pas un changement rapide et effectif de la part de ces organismes, je pense que bon nombre d'imprimeurs vont arrêter de passer ces certifications et d'alourdir inutilement leurs coûts pour un avantage comparatif nul !

Plus d'articles sur les chaînes :

Maine-et-Loire
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...