Après Penguin Random House, la mise en avant d’Author House, l’auto-éditeur de Penguin

La maison Penguin n’en finit pas d’évoluer, pour coller aux évolutions ultra-rapides du monde de l’édition.

Ses concurrents n’ont qu’à bien se tenir ! Il y a un mois, la Commission européenne autorisait Penguin Random House à personnaliser la fusion entre les groupe Pearson (britannique popriétaire de la marque Penguin) et Bertelsmann (allemand), permettant ainsi la naissance d’un nouveau poids lourd de l’édition.

Si les deux entités conservent une certaine indépendance pour leurs spécificités respectives (Pearson signera toujours ses productions dans le domaine de l’éducation de la marque Penguin, et Bertelsmann continuera à publier comme par le passé de la même façon en Allemagne), ce rapprochement constitue néanmoins un choc pour le milieu de l’édition qui devra désoirmais se repositionner, et compter avec ce nouvel acteur.

Et tout récemment, la filiale récente de Penguin, Author Solutions, a fait l’objet d’un changement de direction qui devrait développer encore plus l’auto-édition, secteur parmi les plus actifs aujourd’hui dans l’édition. Andrew Phillips, qui dirigeait auparavant le groupe Penguin en Inde, a été nommé tout récemment à la tête d’Author Solutions, pour en assurer le développement à l’international.

Author Solutions, par ailleurs, est en litige avec trois de ses auteurs s’estimant lésés par le système d’auto-publication mis en place par l’éditeur. 

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...