La presse perd de l’argent en Italie aussi - l’exemple du Corriere della Serra

Les journaux italiens ne font pas exception par rapport à l’ensemble de la presse dans le monde : cependant que la diffusion de la presse en ligne augmente (mais ne compense pas les pertes enregistrées par la presse écrite), la presse en général continue à souffrir des changements très rapide qui s’opèrent en ce moment.

Moins cinq cent neuf millions d’euros en 2012. C’est le constat rendu public le mois dernier pour le groupe de presse RCS Media Group, qui édite notamment le Corriere della Serra.

Cette perte justifie une augmentation de capital, annoncée pour une opération en deux étapes, l’une pour quatre cents millions d’euros cet été, et l’autre, pour deux cents millions d’euros, dans deux ans. Une opération contestée par certains actionnaires, cependant que le groupe a obtenu des lignes de crédits à condition de mener à bien un plan d’économies qui devrait entrainer la suppression de huit cents postes au total.

Pour donner l’exemple, le directeur du quotidien a déclaré qu’il réduirait son salaire d’un cinquième, et tenté de démontrer que les réformes prévues étaient nécessaires pour la survie du groupe. Une partie des pertes enregistrées est liée à la chute du secteur publicitaire. Les recettes publicitaires dans la presse écrite sont en effet en baisse, voire en forte baisse, pratiquement partout.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...