Les vingt ans de la presse Sunday de Goss

La rotative Sunday est équipée de blanchets sans gorge, tubulaires, qui évitent les stries, les vibrations et ont permis une amélioration immédiate de la productivité et de la qualité d’impression, et a depuis été considérablement améliorée.

Le secteur de l’imprimerie a ceci de paradoxal qu’il cumule des innovations déterminantes et toujours d’actualité avec une actualité économique et sociale touchée de plein fouet par la crise.

Goss en est une illustration parfaite, qui gère des restructurations comme beaucoup de constructeurs, tout en continuant à développer son potentiel technologique. Et le 16 mai est une date clé pour Goss, qui fête aujourd’hui les vingt ans d’une presse qui a constitué un tournant dans la technologie de l’offset, et dont la dernière grande amélioration date de fin 2012.

L’invention des blanchets sans gorge, qui caractérise la presse Sunday, a en effet permis de faire un bond de productivité sans pour autant avoir un impact négatif sur la qualité ou le format d’impression. Bien au contraire, la nouvelle presse que les imprimeries de labeur ont commencé à utiliser en 1993, non seulement doublait leur capacité de production, mais leur permettait également d’économiser du papier et d’améliorer la qualité. Un véritable rêve d’imprimeur.

Aujourd’hui, la presse Sunday , qui a été perfectionnée à de multiples reprises, et qui a reçu des récompenses méritées comme le prix InterTech Award en 1994, 1999 et 2005, constitue toujours un équipement compétitif. La dernière innovation en date sur cette presse est le format variable (Sunday Vpak), qui équipe Precision Press aux Etats-Unis depuis quelques mois.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...