L'extrême-droite américaine veut s'emparer de la presse papier

La plus grosse transaction de presse écrite en pourparlers aux Etats-Unis.

Il se pourrait que le groupe de presse The Tribune Company, propriétaire de nombre de grands quotidiens aux Etats-Unis,  passe entre les mains des frères Koch, milliardaires aux idées ultra-conservatrices.

La rumeur persiste en effet selon laquelle le groupe de presse pourrait changer de mains moyennant un montant de plusieurs centaines de millions de dollars. Pourtant, comme toute la presse écrite, la valeur de ces quotidiens chute de manière constante.

La motivation de cette éventuelle transaction pourrait donc bien être essentiellement de faire passer les idées des candidats au rachat, concernant notamment la déréglementation. Mais les mauvaises langues ajoutent que cela pourrait s’avérer être un mauvais calcul financièrement, faisant baisser encore un peu plus la valeur de ces journaux en réduisant leur crédibilité en tant qu’organes indépendants d’information.

Les opposants à l’opération ajoutent que les repreneurs ne seraient pas des inconditionnels de la presse, contrairement à d’autres candidats au rachat de certains journaux.

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...