Sale temps pour les libraires universitaires aussi

C’est de l’acharnement thérapeutique mais pour l’instant, la librairie Etudes, située dans le quartier du Mirail, garde le cap.

Pas question de s’écrouler, malgré la perte des commandes de livres universitaires qui assuraient une pérennité utile à la librairie du campus de l’université de Toulouse II au Mirail. Il s’agit d’une librairie universitaire mais également généraliste, bien utile sur un campus.

Mais pour les facs aussi, les temps changent et malgré les témoignages positifs de tous ses clients, chercheurs, enseignants et bien sûr étudiants, le bateau tangue. Pas de clientèle l’été, qui est fort long pour les universitaires,  peu de certitude de chiffre d’affaires depuis la perte de la commande publique…il a fallu assurer autrement, et la gérante de la librairie, Sylvie Tiné, a dû modifier les horaires de ses salariés, sacrifier le stock et instaurer un système d’adhésion qui devrait lui permettre d’avoir plus de visibilité au niveau de sa trésorerie, tout en permettant aux étudiants de payer progressivement pour un volume donné de livres.

Une idée qui pourrait marcher, et qui montre en tout cas une belle détermination.

Plus d'articles sur les chaînes :

Haute-Garonne
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...