Goss International devra revoir sa copie

Le tribunal a prévu une nouvelle audience, pour que Goss International revoie son offre pour la reprise de Goss France.

C’était une offre unique, restreinte puisque limitée à la reprise de 94 salariés et qui impliquait que Goss ne conservait pas d’activité de production en France. Cette proposition sera à revoir selon le tribunal de commerce de Compiègne, qui a fixé la date de la prochaine audience au 12 juin.

Cette réponse, qui va obliger le constructeur à revoir sa proposition du point de vue financier mais aussi en termes de ressources humaines, repousse toutefois l’échéance, prolongeant une attente déjà cruelle pour les salariés.

A Montataire et  Nantes, c’est donc de nouveau l’expectative, mais la demande du tribunal implique peut-être que la proposition pourrait évoluer et devenir plus importante, plus avantageuse pour les salariés en tous cas.

Les salariés savent depuis maintenant deux mois que leur activité va être brutalement restructurée. Ils se font du souci pour leurs emplois, mais ce qui les inquiète également est l’arrêt programmé de la production de rotatives Goss en France, alors qu’il s’agissait d’un fleuron de l’industrie.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...