Le secteur de la BD est-il en danger ?

Avis de tempête pour Les passagers du vent.

La maison d’édition 12Bis, qui publie cette bande dessinée, est en redressement judiciaire depuis le 30 avril dernier.

Et le secteur de la bande dessinée, qui affiche toujours des résultats plus que corrects si on risque la comparaison avec d’autres secteurs de l’édition, vit pour l’instant de la hausse de ses tarifs.

Mais la manne pourrait ne pas durer très longtemps, la crise est là et le lectorat pourrait se lasser de hausses qui n’ont rien de comparable à celles du papier ou de l’inflation…

La BD est certes par excellence un secteur qui vit des coups de cœur du lectorat. Mais même ce créneau ne tiendra pas longtemps si, les prix augmentant trop, les lecteurs devenaient, en plus de rares, parcimonieux dans leurs achats.

Car s’il est un fait bien établi depuis vingt ans, c’est que le lectorat chute, et ce dans toutes les couches de la population. Il semble bien que 12Bis en ait fait les frais.

Or la qualité des ouvrages du neuvième art n’est pas en cause : le problème ne vient pas de l’offre mais de la manière dont elle est reçue. Ce qui n’est pas une mince équation à résoudre pour les scénaristes, dessinateurs, coloristes, imprimeurs…et éditeurs. 

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...