Fin de partie pour Virgin

Il n’y a plus d’offre en jeu pour le distributeur de livres et produits culturels. C’est ce qu’a finalement décidé le Tribunal de commerce, qui a trouvé les offres restantes trop faibles compte tenu du nombre de salariés de l’enseigne, presque un millier.

Le

Il n’y a plus de repreneur potentiel pour Virgin Megastore. En effet, le Tribunal de commerce de Paris, qui devait aujourd’hui statuer sur les offres de reprise du géant du livre et des produits culturels, a refusé ce qui restait, deux propositions de Cultura et de Vivarte.

La prochaine audience est prévue pour le 17 juin. Le Tribunal se prononcera alors sur la liquidation judiciaire, qui est maintenant plus que probable. La journée d’aujourd’hui a été l’occasion pour une bonne centaine de salariés, maintenant amers, de se regrouper devant le magasin Virgin des Champs-Elysées.
 
Quelques propositions avaient pourtant été faites, dont toutes n’intéressaient qu’une partie de l’activité. Un temps intéressé, Rougié et Plé avait finalement retiré son offre. D’autres étaient à l’étude mais n’ont pas abouti.

L’enjeu, maintenant, pour les 960 salariés, est le montant du plan social jugé trop modeste par les syndicats.

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO