Les Directs de Graphitec - les imprimeries ARCM et TCM fusionnent et investissent

Le salon Graphitec est l'occasion de rencontrer des imprimeurs particulièrement dynamiques, notamment l'imprimerie TCS-ARCM.

Croisé sur le stand d'Esko, Patrick Verdet, co-dirigeant de l'imprimerie TCS-ARCM qui nous présente l'actualité particulièrement dynamique de son entreprise, entre fusion et investissements !

Monsieur Verdet, vous fusionnez avec une imprimerie partenaire, en parallèle, vous investissez ! Faut-il vous ranger dans la catégorie des optimistes béats ?

Patrick Verdet - "On essaie de s'agrandir et de progresser ! La fusion des imprimeries TCS et ARCM, cela fait une imprimerie de 15 salariés, de 2 millions d'euros de chiffre d'affaires. Nous étions jusqu'à présent situés dans le 17e. arrondissement de Paris et à Pantin et nous nous regroupons à Saint Denis (93). Nous sommes spécialisés dans l'impression numérique de production, du feuille à feuille et dans le grand format. Nous sommes équipés de presses numériques de toutes marques, Océ, Canon, Ricoh, Xerox, Konica Minolta et en grand format d'Océ et d'une table à plat Arizona".

Sur Graphitec, vous venez de signer une table de découpe Kongsberg ainsi qu'un logiciel de coupe iCut de chez Esko, pourquoi ?

PV - "Pour se développer dans la PLV, l'emballage, faire du montage en volume. Aussi pour gagner en productivité et nous distinguer. Notre développement passe par l'amélioration de nos process, la productivité, la différenciation. Il est intéressant de noter que le logiciel iCut nous sera utile tant pour le grand format que pour le numérique feuille à feuille, avec la reconnaissance d'images dans les PDF."

Plus d'articles sur les chaînes :

Seine-St-Denis
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...