Les Directs de Graphitec - Les Presses de Bretagne (35) à la recherche de nouvelles technologies

Quoi de mieux qu'un salon industriel pour faire de la veille et découvrir de nouvelles technologies. C'est le crédo de l'imprimerie Les Presses de Bretagne qui a fait le déplacement porte de Versailles.

GraphiLine a rencontré Dov Kayat, président de l'imprimerie bretonne Les Presses de Bretagne, rotativiste bien connu, qui nous explique les raisons de sa venue sur Graphitec.

Dov Kayat, nous sommes sur Graphitec : qu'est-ce qui vous pousse aujourd'hui à venir sur le salon français de l'imprimerie, à Paris ?

Dav Kayat - "Bonjour Graphiline ! Pour me tenir au courant des nouveautés, pour voir ce qui se passe sur le marché, rencontrer des collègues et des fournisseurs. C'est important de disposer de lieux de rencontre et d'échange, de pouvoir prendre du recul ! Je ne vous cache pas que l'on recherche des nouvelles technolgies numériques pour les années à venir..."

Dov Kayat, pouvez-vous nous présenter votre imprimerie, Les Presses de Bretagne ?

DK - "Presses de Bretagne, c'est une imprimerie rotative installée à Rennes, qui emploie 85 personnes organisées en 3x8, avec chaîne de façonnage, de piqûre, et chaîne de routage. Nous disposons de deux rotatives Harris M600 16 pages, que l'on peut duplexer, et d'une Komori 5 groupes, avec sortie plat, groupe perfo, également en 16 pages."

Pourquoi des rotatives exclusivement en 16 pages ?

DK - "Parce que cela concerne des marchés plus accessibles que des marchés de gros volumes, traités sur des 32 pages et plus. Ce positionnement historique pour notre imprimerie, nous permet de sortir un peu notre épingle du jeu, sur un marché très bataillé."

Votre sentiment par rapport au marché depuis le début de l'année ?

DK - "Un début d'année diffcile, une année qui sera difficile. La guerre des prix avec l'étranger et avec les confrères s'intensifie. On essaie de se positionner sur les délais, sur le service. Il faut se battre, tous les jours. Ce qui est lamentable, c'est de ne pas pouvoir répercuter les hausses de coûts auxquelles nous sommes confrontées, du fait de pratiques commerciales sucidaires menées par certains."

Plus d'articles sur les chaînes :

Ille-et-Vilaine
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

IMPRESSIONS PRESSES DE BRETAGNE recrute

Actualités de l'entreprise