Un petit rappel d’indemnités pour trois salariés licenciés en 2008 à Gauchy (02)

Les anciens délégués syndicaux de l’imprimerie Maulde et Renou, licenciés dans le cadre de la liquidation de l’imprimerie en 2008, obtiennent gain de cause, cinq ans après, devant les Prud’hommes.

C’est l’aboutissement de plus de cinq années de procédure. En 2008, les salariés de l’imprimerie Maulde et Renou étaient licenciés. Ils étaient déboutés en 2011 de leurs actons pour licenciement abusif devant le Conseil de Prud’hommes. En 2012, en appel, la cour d’appel donnait raison aux salariés. Retour, sur le fond, devant le Conseil des Pruh’hommes.

Cette fois-ci, trois nouveaux salariés ont suivi le même cheminement : il s’agit des délégués syndicaux de l’imprimerie mise en redressement puis en liquidation en 2008.

Ce jugement devrait permettre de solder un dossier qui rappelle de bien mauvais souvenirs aux anciens salariés d’une imprimerie qui a connu de belles heures avant d’être emportée par la crise. Les espoirs de reprise ayant ensuite été réduits à néant, et les demandes d’indemnisation des salariés dans un premier temps rejetées aux prud’hommes, la pilule était amère pour les personnes demeurées sur le carreau.

La reconnaissance du caractère abusif de leur licenciement leur permettra de tourner la page. Au bout de cinq ans…

Plus d'articles sur les chaînes :

Aisne
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

ACTIS MAULDE ET RENOU AISNE recrute