60 millions d'euros d'investissements pour le N°1 britannique de l'imprimerie

Le groupe Polestar ne fait pas de mystère de son intérêt pour le marché français.

Avec 270 millions d'euros de chiffre d'affaires et 2100 collaborateurs, le groupe britannique d'imprimerie Polestar est un géant en comparaison des acteurs français.

L'entreprise, initialement constituée par la fusion de la British Printing Corporation de Robert Maxwell, et de Watmoughs, s'est développée au fil des ans, entre rachats et cessions.

Recentré sur des unités de production britanniques, le groupe Polestar, dirigé par Barry Hibbert, a récemment fait parler de lui dans l'hexagone, en raflant le marché d'impression du magazine Stylist, du groupe Marie-Claire, un titre décliné d'un concept britannique, qui tire tout de même à 400 000 exemplaires, et qui est imprimé outre-Manche, sur les rotatives hélio de... Sheffield !

En parallèle à sa volonté de se développer en France, le groupe Polestar vient d'annoncer un plan d'investissement de près de 60 millions d'euros consistant dans l'acquisition de 6 rotatives Goss International.

Autant dire que la poudre va parler, car Polestar va se doter de deux rotatives 96 pages Sunday 5000, de deux rotatives 64 pages Sunday 4000 et de deux rotatives M600 16 pages.

Un investissement rendu possible par le fait que la groupe Polestar signe des contrats à long terme avec les éditeurs, une pratique qu'il serait bon que les éditeurs français adoptent, s'ils veulent encore pouvoir imprimer en France dans les années qui viennent...

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...