Une rotative jet d'encre pour étiquettes à 50m minute avec découpe laser chez Durst

Le constructeur italien se distingue avec une rotative dont la vitesse d'impression et de découpe est la même : 50m par minute.

La bataille qui s'annonce sur le marché de l'impression d'étiquettes en jet d'encre sera féroce, les acteurs présents ou à venir ne manquant pas d'ambitions, qu'il s'agisse d'EFI, de Durst, d'Epson, de FujiFilm ou de Domino, pour ne citer qu'eux, tandis que HP et Xeikon font toujours confiance à leurs technologies de toner.

Chez Durst, le constructeur italien bien connu pour ses imprimantes UV grand format, la surprise avait été de taille, avec la présentation l'an dernier, de la Thau 330, une rotative jet d'encre qui se singularisait alors par sa qualité d'impression et sa vitesse. Un an après, à l'occasion de LabelExpo 2013, le constructeur italien dévoile une découpe en ligne laser, particulièrement puissante.

Patrick Salhofer, distributeur Durst Labels pour la France nous présente cette nouveauté en exclusivité sur GraphiLine.

decoupe_laser_spartanics_400

Patrick Salhofer, pouvez vous nous présenter rapidement la Thau 330, dont le lancement remonte à la dernière Drupa ? 

Patrick Salhofer -  La Thau 330 est une rotative jet d'encre en laize 330, permettant d'imprimer de 4 à 7 couleurs (blanc couvrant, orange et violet), qui imprime à 50m par minute, quel que soit le nombre de couleurs. 

Une presse flexo roule entre 100 et 150m par minute, la Thau à 50. Le retard est presque rattrapé !

PS - En terme de production réelle, nous sommes quasiment équivalents sur une journée, car n'oubliez pas que nous n'avons aucun calage à faire, aucun cliché à graver, aucun nettoyage à faire entre les tirages... 

C'est d'autant plus vrai alors, si on intègre la découpe...

PS - Effectivement. Avec la découpe le gain est encore plus flagrant.

Pour votre découpe laser, vous utilisez une puissance encore jamais utilisée dans ce domaine, venant de chez spartanics. Pourquoi ?

PS - La continuité de l'impression numérique, ce serait de pouvoir aussi faire une découpe numérique, avec la même flexibilité que celle procurée par le jet d'encre. Dans ce domaine, la découpe laser s'impose. L'idéal étant de pouvoir le faire en ligne, en une seule opération, à la vitesse de l'impression. Pour cela, Durst a opté pour des technologies de découpe très avancées, avec une grosse puissance de découpe, adaptée à la vitesse d'impression. La Thau 330 peut ainsi découper la majorité de ses productions à la vitesse de 50 m par minute, en sachant que les deux lignes fonctionnent soit ensemble, soit indépendament l'une de l'autre ! La flexibilité est complète, sur les deux modules.

Quel budget faut-il envisager pour s'équiper de la ligne complète, Thau 330 et découpe laser ?

PS - Il s'agit d'un budget d'environ 1 million d'euros. 

Quel accueil le marché a-t-il réservé à la Thau 330 depuis son lancement ?

PS - Près de 17 machines ont été vendues de par le monde, dont une en France, installée au premier semestre, et une seconde, prévue pour la fin de l'année.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...