Berger-Levrault confirme son axe de développement

En 2000, année atypique dans son histoire, Berger-Levrault est sorti des métiers de l'imprimerie pour se tourner, résolument, vers l'édition et l'information documentaire. Un tournant historique pour le groupe d'Alain Sourisseau compte tenu que cette présence datait de deux siècles !

Autant dire que les résultats annoncés le 25 avril au conseil d'administration ne sont pas représentatifs. En novembre dernier, Berger-Levrault a cédé à Benoît Wattel, qui la dirigeait, une imprimerie, Sofiac Normandie (30 MF de CA, 60 salariés), dont le siège social est à Saint-Aubin-les-Elbeuf, en Seine-Marîtime. Egalement cédé en 2000 : BLGraphique à Maulde & Renou. Cette cession s'est accompagnée, d'une part, d'une prise de capital à hauteur de 35 % dans Maulde & Renou et, d'autre part, de l'acquisition, par le pôle édition du groupe, de Sirius et Médiane, ainsi que d'un spécialiste de l'échange informatisé de données, GET. Au terme de l'exercice passé, Berger-Levrault a enregistré pour 15,6 millions de francs de pertes (- 2,4 M€) contre 1,3 MF de bénéfices en 1999 (0,2 M€). Au cours de la même période, le chiffre d'affaires réalisé est de 695,2 millions de francs (106 millions d'euros), en recul de 9,6 % par rapport à 1999 (762,7 MF ou 116,3 M€). La capacité d'autofinancement du groupe s'est nettement dégradée (19,2 millions de francs ou 2,9 M€ contre 49,1 MF ou 7,5 M€) alors que l'endettement financier net s'allégeait : 181,8 MF (ou 27,7 M€) en 2000 contre 167 MF (ou 25,5 M€) en 1999. L'année prochaine, la visibilité sur l'activité de Berger-Levrault sera plus aisée, le groupe ayant poursuivi son changement de cap vers l'édition spécialisée et la gestion de l'information documentaire des entreprises publiques et des collectivités. Concernant la première, Berger-Levrault est devenu producteur de contenu mlais également fournisseur de solutions hardware et software. En gestion documentaire, sa compétence est également large : il est à la fois concepteur de systèmes éditoriaux et producteur de flux numérique. Cet axe sera sans aucun doute renforcé au cours des tout prochains exercices et se traduira par de nouvelles définitions du périmètre du groupe.

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...